Faire de nos campus de véritables lieux de vie

Nicole Rascle © Olivier Got - université de Bordeaux

C’est par la psychomotricité que Nicole Rascle débute ses études à l’université Bordeaux 2. Après avoir exercé 4 ans en milieu hospitalier, elle poursuit son cursus en psychologie du travail et de la santé et termine par une thèse sur les conséquences de la mobilité au travail sur la santé qu’elle réalise en entreprise, chez Dassault à Mérignac. Ce « grand bain dans le monde industriel » lui apporte beaucoup et la santé au travail deviendra son domaine de prédilection. Mais c’est à l’université que Nicole Rascle décide de poursuivre sa carrière… D’abord attachée d’enseignement et de recherche (ATER) en psychologie, elle devient maître de conférences en 1996. Assez vite, elle assume de plus en plus de responsabilités pédagogiques et scientifiques. Nommée professeur en 2004, elle enseigne en L3 et master et prend parallèlement les rênes du laboratoire de psychologie, santé et qualité de vie qui compte 30 enseignants chercheurs. Elle concentre ses travaux sur deux thématiques : d’une part sur la santé au travail avec un focus sur les problématiques liées au stress; d’autre part sur l’analyse complexe du rôle des proches dans l’amélioration de la vie des patients. Tout un programme…

En 2006, Bernard Bégaud, alors président de l’université Bordeaux Segalen lui propose la direction adjointe de l’école doctorale des sciences sociales, poste qu’elle occupe pendant 4 ans aux côtés de Michel Petit. Puis, en 2008, Nicole Rascle est sollicitée par Manuel Tunon de Lara tout juste élu président pour être vice-présidente du conseil des études et de la vie universitaire. Ainsi démarre une grande aventure, un grand bond dans l’inconnu comme elle le dit elle-même ! Nicole Rascle s’implique assidûment dans son nouveau rôle et travaille sur des projets de taille, telle la construction et l’amélioration continue de l’offre de formation.

Un chantier fait de bilans et de boites à idées

Avec la perspective de la fusion, l’enjeu que représente la vie de campus à l’échelle de la nouvelle université de Bordeaux prend une autre dimension. Nicole Rascle est alors invitée aux côtés de ses homologues à mener et animer des groupes de travail et de réflexion (dont un sur la qualité de la vie au travail justement) sur la question de ce qu’est la vie universitaire au cœur de la cité. Sujet crucial et très concret à la croisée de la culture, du sport, de la santé, de la vie pratique et du bien-être des étudiants. Aujourd’hui vice- présidente en charge de la vie universitaire, elle continue avec détermination à mettre en œuvre les ambitions de l’université de Bordeaux pour ses étudiants et ses personnels : créer un véritable esprit de campus et une vie universitaire dynamique.

Mise à jour le 25/03/2014