Joanne Hamet, chargée de mission insertion professionnelle

Joanne Hamet est professeur en sciences de gestion et chargée de mission insertion professionnelle, une fonction très porteuse de sens dans laquelle elle s’investit beaucoup. En 2015, elle a reçu les insignes de chevalier dans l’ordre des palmes académiques pour l’ensemble de sa carrière.

L’insertion professionnelle est la troisième mission de l’université.

Joanne Hamet, chargée de mission insertion professionnelle © Olivier Got - université de Bordeaux

« La définition de l’insertion professionnelle a évolué. Il ne s’agit plus de décrocher n’importe quel premier travail après ses études, mais de trouver un emploi pérenne qui corresponde au diplôme obtenu » déclare Joanne Hamet, professeur en sciences de gestion et chargée de mission insertion professionnelle à l’université de Bordeaux.

Une mission que la jeune femme a accepté (presque) sans hésiter malgré une envie d’intensifier ses activités de recherche plutôt que de s’investir dans une fonction institutionnelle. « Cette responsabilité m’intéresse particulièrement car c’est un véritable service rendu à l’étudiant. De plus, mon parcours académique école de commerce-université me permet d’avoir une double vision du marché de l’emploi » explique cette ancienne étudiante de Sup de Co Bordeaux (devenu KEDGE ndlr).

Nous avons une culture entrepreneuriale à diffuser aux étudiants

Après une prépa à Rennes, Joanne Hamet est reçue à Sup de Co Bordeaux, école au sein de laquelle elle apprend entre autres les bénéfices d’utiliser un réseau, découvre le travail d’équipe et les joies d’une vie de campus dynamique.

Diplômée en 1994, la jeune femme décide de poursuivre ses études et intègre le fameux DEA 104 (Diplôme d'études approfondies en finance) à l’université Paris Dauphine, un vrai changement de culture. « Je ne savais même pas ce qu’était un UFR (Unité de formation et de recherche) la façon d’étudier à l’université est aussi très différente de celle des écoles ».
Elle découvre alors la recherche qui la passionne et décide d’en faire son métier. « J’ai beaucoup aimé ce côté très éclectique, les rencontres avec les scientifiques et le mélange des disciplines. » Après une thèse sur la cotation des entreprises françaises à l’étranger, Joanne Hamet devient maître de conférences à Paris 12 (Créteil) et passe le concours d’agrégation. Un poste de professeur en sciences de gestion est proposé au concours à l’université Montesquieu Bordeaux IV au sein de l’UFR économie gestion, la jeune femme saisit cette occasion pour revenir s’installer à Bordeaux.

En 2005, elle devient directrice adjointe, puis directrice de l’IUP MIAGE, devenu par la suite master méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE). En recherche, elle intègre l’Institut de recherche en gestion des organisations (IRGO) et prend, en 2014, la direction d’une équipe de recherche sur le management bancaire et financier.

Coordonner, fédérer et optimiser les moyens

Nommée chargée de mission sur les recommandations du vice-président Achille Braquelaire, Joanne Hamet s’est fixé comme objectif de trouver les moyens d’améliorer l’insertion professionnelle de tous les étudiants. « Pour ce faire, il est important que l’université de Bordeaux ait une image très positive aux yeux des entreprises » déclare-t-elle « nous devons travailler sur ce point. »

D’autres projets concrets sont en cours comme la remise en fonction d’un diplôme universitaire (DU) insertion professionnelle permettant aux étudiants de consolider leurs atouts pour trouver un emploi, la généralisation des possibilités d’effectuer une année de césure ou encore l’amélioration du système d’information permettant la gestion des stages et la diffusion d’offres de stages et d’emploi… Tout un programme qui vient d’être formalisé par un schéma directeur.

Mise à jour le 09/07/2015