J’ai toujours eu une vocation pour l’enseignement et la recherche.

Eric Dugas, chargé de mission handicap © Olivier Got - université de Bordeaux

De la région parisienne aux rives du Bassin d’Arcachon et de l’université Paris Descartes à celle de Bordeaux, il n’y a qu’une moitié de France qu’Éric Dugas a franchie sans hésiter en 2012 pour occuper un poste d’enseignant-chercheur à l’ESPE d’Aquitaine. Un changement de décor bienvenu pour toute la famille et une belle opportunité professionnelle pour ce parisien sportif au parcours universitaire déjà très dense, qu’il est heureux de poursuivre à Bordeaux.

D’études en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS), Éric Dugas vient à la sociologie. Après un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) et une thèse sur les transferts d’apprentissage à l’école qu'il effectue à l’université Paris Descartes, Éric Dugas poursuit ses recherches en convoquant plusieurs sciences sur ces objets d’étude, notamment la psychosociologie, la sociologie, l’éthologie….
  

La recherche permet de faire des expériences de terrain, de faire vaciller certaines idées reçues et d’avoir un véritable esprit critique.

Il concentre ses travaux sur le thème de la mise en jeu corporelle, le bien être relationnel et plus particulièrement sur la violence et l’agressivité chez les publics à besoin éducatif. Il enseigne et travaille quatre ans aux côtés d’Axel Khan, célèbre médecin généticien alors président de l’université Paris Descartes qui le nomme chargé de mission handicap, une expérience particulièrement riche sur le plan humain.

En arrivant à Bordeaux, Eric Dugas s’implique rapidement dans la vie de l’université. Il prend la coresponsabilité d’une équipe de recherche au LACES (EA 41 40). Il devient récemment directeur adjoint du département Sciences Humaines et Sociales et chargé de mission santé à l’ESPE d’Aquitaine. En 2014, il est également nommé chargé de mission handicap à l’université de Bordeaux par le président Manuel Tunon de Lara.

Il faut une approche systémique du handicap.

C’est donc sous la houlette de Nicole Rascle, vice- présidente en charge de la vie universitaire et en collaboration avec le service PHASE qu’Eric Dugas aborde sa mission. Premier chantier, établir un schéma directeur du handicap pour l’université de Bordeaux qui s’inscrive dans le cadre d’une démarche globale et permette d’avoir une véritable politique inclusive. « Entre autres, il est indispensable de tisser un maillage humain entre tous les publics et d’améliorer l’accessibilité au bâti  ainsi que celle liée au numérique et à l’évolution technologique». Pour ce faire, Eric Dugas a beaucoup d’idées. « Il y a de nombreuses compétences à l’université de Bordeaux et au sein du service PHASE. Notre objectif est d’améliorer toujours plus la situation des étudiants et des personnels en situation de handicap afin qu’ils vivent une réalité ordinaire et puissent valoriser leurs compétences et leurs capabilités ».

Mots clés :

Mise à jour le 09/07/2015