Musée et médiation scientifique

Le Musée-Aquarium d’Arcachon a été créé en 1866 par la Société scientifique d’Arcachon. Plusieurs fois agrandi et rénové, il présente toute la diversité et la richesse des collections de la Société scientifique qui concernent en particulier la faune et la flore locales.

Conserver le patrimoine et enrichir les collections

Les recettes générées par le Musée-Aquarium, qui constituent la principale source de subsistances de la Société scientifique, décroissent néanmoins régulièrement depuis une quinzaine années.

Si bien que leur niveau actuel est clairement insuffisant pour permettre le développement de l’activité muséale et l'aspect vétuste de l'établissement actuel dégrade l'image du Musée-aquarium
L’infrastructure même du Musée-Aquarium actuel se trouve en effet dans un état de vétusté susceptible de menacer à court terme son exploitation.

Dans ce contexte, le projet du Pôle océanographique aquitain constitue une opportunité unique de pérenniser et de moderniser l’offre muséale de la Société scientifique pour qui il constitue un enjeu capital.

Le projet du nouveau Musée-Aquarium développe une approche originale tirant partie de la cohabitation, dans un même espace, d’un centre de recherche de haut niveau et d’une structure de médiation dédiée à l’écosystème remarquable qu’est le Bassin d’Arcachon.

Il se présente comme une restitution modernisée des collections et archives actuelles en relation avec les nouvelles techniques d’information et de communication.

Sensibilisation des jeunes générations à la biodiversité et au développement durable

Cet objectif est recherché par plusieurs voies complémentaires :

  • l’émotion créée par la beauté des organismes vivants présentés dans leur milieu ;
  • le contact tactile avec certains de ces organismes ;
  • des ateliers spécifiques préparés par des associations partenaires spécialisées dans les problématiques environnementales (Cap Sciences et Terre et Océan) ;
  • l’intégration dans l’offre muséale d’une large filmographie scientifique consacrée à l’environnement marin.

Expositions permanentes et temporaires autour du Bassin :

1. Découverte de l’évolution géomorphologique du Bassin (nombreuses cartes anciennes et actuelles, pièces archéologiques). La notion de suivi écologique sera abordée via la présentation en temps réel de données recueillies par des capteurs (météo, vagues, observations vidéo, valvométrie) répartis dans et à proximité du Bassin d’Arcachon. Ces observations seront replacées dans un contexte historique local, ce qui permettra aux visiteurs de « prendre le pouls » du Bassin d’Arcachon et de mieux intégrer les notions nécessaires à la gestion d’un écosystème aussi complexe que le Bassin d’Arcachon.

2. Illustration de la biodiversité du Bassin (nombreuses photos de la faune, de la flore et des invertébrés, carte biologique et sédimentologique, aquariums, vidéos, bacs tactiles, ateliers interactifs)

3. Le Bassin d’Arcachon et les Hommes (retracer le développement des activités autour du Bassin) : histoire du port, des pêcheries et de l’ostréiculture, évolution de la station balnéaire et de plaisance, le début des bains de mer et la création de la Société Scientifique ainsi que les origines de la recherche scientifique sur le Bassin.

4. Les menaces et la gestion du Bassin d’Arcachon : les espèces disparues, la surpêche, les proliférations d’espèces liées au réchauffement climatique et l’introduction d’espèces invasives, les contaminants et leurs effets, les mesures de préservation des espèces menacées.
Bibliothèque verticale d’exposition
des collections

Certains sujets spécifiques de la recherche scientifique seront également présentés par le biais d’expositions temporaires préparées par les scientifiques du Pôle et consacrées à des questions, soit génériques soit plus spécifiques au Bassin d’Arcachon (par exemple, l’évolution morphologique des passes ou bien les efflorescences d’algues toxiques).

La sensibilisation sera aussi recherchée lors d’événements grand public associant le Musée-Aquarium et le laboratoire de recherche. Il s’agira notamment de journées grand public (du type Fête de la Science et Journée du Patrimoine) et de cycles de conférences faisant intervenir des personnels du Pôle ainsi que des scientifiques invités du meilleur niveau international.

La Société Scientifique d’Arcachon se réjouit de retrouver des installations neuves dans un bâtiment à l’architecture originale, au sein du futur POA, où sera présentée au public la faune du bassin et du proche océan et où seront préservées les collections actuelles et les archives de cette association arcachonnaise qui fut a l’origine de la station marine actuelle.

Pierre-Jean Labourg — Président de la Société Scientifique d’Arcachon

Mise à jour le 09/05/2014