Projets H2020

Focus sur quelques projets d'envergure.

Drapeaux européens © emmi - Fotolia.com Drapeaux européens © emmi - Fotolia.com

SEGWAY : projet ERC Starting

Projet porté par Stéphanie Debette

Stéphanie Debette, Professeur d’épidémiologie à l’université de Bordeaux (Centre Inserm U897) et praticien hospitalier en neurologie au CHU de Bordeaux a été distinguée par l’ERC pour son projet SEGWAY : « Study on Environmental and GenomeWide predictors of early structural brain Alterations in Young students ».

Ce projet de recherche est basé sur l’étude i-Share et vise à étudier les marqueurs génétiques spécifiques de la structuration du cerveau chez de jeunes adultes étudiée en imagerie par résonance magnétique. Des études démontrent en effet que certaines maladies neurologiques touchant les personnes âgées sont la conséquence de changements induits par des facteurs intervenus dans leur jeunesse. Identifier ces mécanismes permettrait  de contribuer au développement d’approches préventives, aujourd’hui inexistantes.

Le projet dura 5 ans à compter de Décembre 2015. Budget : 1.5M€

A lire également : Bourses « Jeunes chercheurs » 2014 de l'ERC : 3 chercheurs bordelais distingués

 

European Joint Doctorate FunMat

Projet Porté par Thierry Toupance, Ecole doctorale en sciences chimiques

European Joint Doctorate FunMat, porté par Thierry Toupance, directeur de l’Ecole Doctorale en Sciences Chimiques, et coordonné par l’Université de bordeaux.

L’EJD FunMat propose un programme européen de formation doctorale dans le domaine des matériaux fonctionnels, qui allie à la fois formation et recherche, avec une exposition forte au secteur privé via l’implication directe d’un partenaire industriel dans chaque projet.

Rassemblant 30 partenaires européens (9 institutions académiques et 21 partenaires associés), le programme FunMat a été bâti sur le concept innovant de « clusters » intersectoriels associant 3 à 4 universités et 2 à 4 industriels autour de projets collaboratifs sur un thème commun.

Grâce au financement H2020, le programme FunMat a permis de recruter 15 doctorants issus du monde entier et sélectionné sur le volet qui effectueront donc leur parcours de recherche entre 2 universités européennes (dans le cadre de cotutelle de thèses) et avec un court passage en entreprise. Ces doctorants obtiendront à l’issue de leurs thèses un double diplôme ou un diplôme de doctorat conjoint.

A lire également : Zoom sur le projet européen FunMat

 

Projet EYE-RISk

"Exploring the combined role of genetic and non-genetic factors for developing Age-Related Macular Degeneration: A systems level analysis of disease subgroups, risk factors, and pathways".

Cécile DELCOURT, Centre Inserm U897, PI bordelais  du projet EYE-RISk, projet H2020 Santé

"Le projet Eye-Risk, financé dans le cadre de l’appel à propositions Horizon 2020 (coordinateur Marius Ueffing, Université de Tuebingen (Allemagne), co-coordinatrice Caroline Klaver, Erasmus Medical Center (Pays-Bas)), a pour objectif d’étudier les facteurs de risque génétiques et non génétiques de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Ce projet combine une approche épidémiologique avec une approche en biologie des systèmes. Il s’appuie sur les données épidémiologiques pan-européennes rassemblées dans le consortium « European Eye Epidemiology (E3) » dirigé par Cécile Delcourt (Centre INSERM U897), regroupant  les données individuelles de plusieurs dizaines de milliers d’européens comportant un diagnostic de DMLA et des nombreuses informations sur les facteurs de risque (génétiques, mode de vie, nutrition, biomarqueurs). In fine, ce projet vise à établir le risque personnel de développer une DMLA, ou de la voir progresser. Ces modèles de prédiction seront mis à la disposition des ophtalmologistes au travers d’un site internet". 

Pour plus d’informations : www.eyerisk.eu

Mise à jour le 04/05/2016