La césure sous forme de stage

La période de césure sous forme de stage doit s’inscrire dans le respect de la loi n° 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires. 

Elle doit être égale à un semestre universitaire (la césure sous forme de stage d’une année n’est pas admise), s’inscrire dans le cadre d’une formation délivrant 200 heures d’enseignement en présentiel étudiant et être en relation avec les contenus de la formation dans laquelle est inscrit(e) l’étudiant(e).

L’étudiant(e) n’est autorisé(e) a effectuer une période de césure sous forme de stage qu’à la condition qu’une Unité d’Enseignement facultative stage soit prévue dans la maquette de formation de l’étudiant(e) et qu’un dispositif de tutorat, d’accompagnement pédagogique et de valorisation de la période de césure puisse être proposé par l’Université. Cette possibilité étant laissée à la libre appréciation des équipes pédagogiques, l’étudiant(e) ne peut se prévaloir de ce droit.

L’établissement d’une convention de stage tripartite entre l’organisme d’accueil, l’université de Bordeaux et l’étudiant(e) doit être impérativement signée avant le départ en période de césure.

Enfin et conformément à la réglementation, la période de césure sous forme de stage ne pourra être autorisée en complément d’un stage obligatoire effectué sur la même année universitaire.

Mise à jour le 05/04/2017