Pourquoi les étudiants désertent-ils les forums Moodle au profit de Facebook ?

Plusieurs études soulignent les bénéfices de la participation à des discussions asynchrones online pour le développement de la pensée critique des étudiants. La participation aux forums de discussion serait corrélée positivement aux performances académiques. Or, on constate une faible participation des étudiants dans les forums de discussion sur les plateformes pédagogiques institutionnelles (de type Moodle) à la différence de Facebook qui semble être l’outil privilégié pour compléter le face-à-face pédagogique.

  • 14/11/2016

Pour autant, l’utilisation de Facebook dans un contexte d’apprentissage montre aussi des limites. Une étude souligne en effet le fait que le temps passé sur Facebook par les étudiants et la fréquence suivant laquelle ils vérifient l’activité de leur compte est inversement proportionnelle à leur engagement dans les activités pédagogiques !

Dans une étude qualitative, Deng et Tavares[1] (2013) explorent les facteurs - individuels, sociaux, pédagogiques et techniques - qui influencent le choix de l’un ou l’autre de ces deux outils dans un contexte de formation. Différentes dimensions sont ainsi questionnées : la perception de la fonctionnalité (« usability ») de ces outils, la façon dont les technologies sont mobilisées par les étudiants dans la sphère de l’apprentissage, leur vision de la notion de communauté et des rôles et règles qui en découlent.

Il ressort de cette étude que les étudiants perçoivent Moodle comme moins facile (« troublesome ; cumbersome ») à utiliser - nécessité de se connecter si le compte est resté inactif, de vérifier les différents cours pour lire les messages des forum - alors que Facebook fait déjà partie de leur vie courante (« Facebook is within their fingertips »). Pouvoir accéder aux forums sur Moodle demande des étapes (donc des « clics ») supplémentaires alors que les étudiants estiment que l’interface de Facebook a davantage été pensée pour favoriser les interactions.

Par ailleurs, les étudiants semblent attribuer aux deux outils des finalités pédagogiques différentes. Moodle est un moyen de consulter et de récupérer du contenu mais pas de déposer ou de partager des ressources.  Facebook permet aux étudiants de multiples fonctionnalités pour et autour des cours : interroger les attendus de l’évaluation, partager des liens utiles de sites web, partager des supports, ses difficultés, ses questions, bénéficier d’un soutien social (encouragements de la part des autres membres, échanges de points de vue, recherche d’approbation)…

D’autre part, l’immédiateté des réponses sur Facebook renforce le sentiment d’appartenance à une communauté d’apprentissage qui apparaît plus disponible (« everyone is there ») et favorise ainsi la collaboration entre pairs. Les Like (J’aime) ont un effet motivant sur les étudiants, les incitant à poursuivre les échanges, à développer les idées. Finalement, sur Facebook le sentiment d’appartenance à une communauté est plus fort, la communication est considérée comme plus spontanée, plus courte et moins formelle. Sur Moodle, la communication est perçue plus académique et plus restreinte. Il est vrai que la présence de l’enseignant a un impact à la fois sur la fréquence et le format des échanges (attention plus grande au style d’écriture et aux contenus exprimés). C’est d’ailleurs une critique que l’on peut faire à cette étude.

En effet, la présence du professeur sur l’une ou l’autre de ces plateformes (le professeur est présent et anime les forums Moodle ;  il n’a pas accès au groupe Facebook) n’est pas réellement prise en compte dans l’interprétation des résultats !!! Pour autant, l’article a le mérite de souligner les besoins en termes d’analyse des usages et d’expérimentations en lien avec l‘utilisation des plateformes pédagogiques dans l’enseignement supérieur.

Aussi, MAPI vous propose d’aller plus loin sur le sujet : vous voulez apporter un témoignage, un retour d’expérience ? Expérimenter avec vos étudiants une fonctionnalité dédiée à dynamiser les forums sur Moodle ? Prendre part à un groupe de travail dédié au sein de l’université de Bordeaux ? N’hésitez pas à nous faire part de vos besoins et de vos envies : contact-mapi@u-bordeaux.fr.

Pour découvrir l'article, c'est par ici !

Les conseils de MAPI…

  • Les nouvelles fonctionnalités Moodle permettent de mettre en avant un fil de discussion particulier. Pour cela, il suffit d’« épingler » la discussion. Une telle manipulation, très rapide puisqu’elle se fait en un clic, permet de garder l’œil sur une discussion importante.
  • Instaurer de vous-même un ton moins institutionnel sur les forums Moodle peut inciter les étudiants à les utiliser davantage.
  • Animer un forum en équipe permet de couvrir une plus grande amplitude temporelle, et donc d’augmenter la réactivité.

[1] Deng, L. &Tavares, N.J. (2013). From Moodle to Facebook : Exploring students’motivation and experiences in online communities. Computers & Education, 68, 167-176.