Le rugby bordelais comme exemple pour Tsukuba

L’université de Bordeaux a accueilli, mi-février, Tatsuya Shimasaki, entraineur à l'université de Tsukuba, pour évoquer la formation des jeunes joueurs en rugby et les performances sportives des Girondins. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d'un partenariat liant les deux universités.

  • 17/02/2016

L'accompagnement des jeunes joueurs, au cœur de leurs formations

Le Professeur Shimasaki est membre de la Faculté des sports et de la santé de l’Université de Tsukuba, et coach de l’équipe de rugby de l’Université de Tsukuba, quatre fois finaliste du championnat national sur les 6 dernières saisons.

Cette visite exploratoire avait pour objectifs de mieux connaître l’organisation de la formation pour les jeunes joueurs évoluant à haut niveau et de percer le secret du « French Flair ».
Le Professeur Shimasaki s’est entretenu avec Didier Soulié, professeur à l’Unité de formation STAPS, notamment en charge du Pôle Excellence de rugby féminin.

Le French Flair à la côte au Japon

Tatsuya Shimasaki a pu être reçu à l’Union Bordeaux Bègles (UBB), par David Ortiz, responsable du centre de formation. Les échanges ont porté essentiellement sur l’articulation études/entrainements/repos. De même, l’accent a été mis sur l’accompagnement des jeunes joueurs dans la gestion du début d’une carrière de joueur professionnel tout en leur permettant de s’assurer un avenir à la fin de celle-ci ou en cas d’arrêt prématuré (blessure).
Ces échanges ont aussi porté sur le rugby à proprement parler avec une étude détaillée de phases de jeux. En effet, Tatsuya Shimasaki, venait aussi en France pour tenter de comprendre comment ces prises d’initiatives individuelles-au sein d’un collectif- dont il semblerait que seuls les joueurs français ont le secret et que les anglo-saxons appellent le « French Flair », étaient inculquées aux jeunes joueurs.

Bien que préparant une rencontre importante (UBB-Toulon), l’encadrement et les joueurs de l’UBB ont été d’une grande disponibilité. Tatsuya Shimasaki a pu assister aux entrainements de l’équipe professionnelle et échanger avec Raphaël Ibanez (manager de l’UBB).

Forte de cette expérience, l’Université de Tsukuba prévoit d’ailleurs de revenir avec toute son équipe afin d’effectuer un stage à Bordeaux et échanger sur les aspects formation entre encadrants.

Le rugby au Japon

Le rugby (importé à la fin du XIXème siècle au Japon) devient de plus en plus populaire au Japon, du fait du parcours de l’équipe nationale lors de la dernière coupe du monde et parce que ce pays accueillera la prochaine coupe du monde de rugby en 2019.