Une chaire Défense & aérospatial

Le premier Cycle d’études supérieures défense et aérospatial (Cesda), issu d’un partenariat entre Sciences Po Bordeaux et la Chaire Défense et aérospatial, a débuté ce début juillet. L’occasion de faire le point sur cette chaire, à laquelle est associée l’université de Bordeaux, avec son responsable exécutif Jean-Marc Laurent.

  • 20/07/2015

Arrivé à Bordeaux en 2010, le général Jean-Marc Laurent a été officier général de la zone de défense Sud-Ouest tout en commandant le pôle technico-opérationnel de l’armée de l’air. Il est aujourd’hui responsable d’une chaire de la fondation Bordeaux Université, adossée à Sciences Po Bordeaux et dont l’université est un des membres fondateurs. Interview de cet ancien pilote de chasse, qui fut aussi cadre de l’École de l’air, haut responsable dans les Affaires stratégiques de la Défense et directeur du Centre d’études stratégiques aérospatiales.

Général Jean-Marc Laurent © DR

Comment est né ce projet ?  

J’en ai eu l’idée et la volonté en 2013, avant de quitter mon activité militaire. Mon souhait était de continuer de réfléchir sur les questions de défense et de partager mon expérience avec les étudiants et les chercheurs. Continuer de servir notre Nation, comme je l’avais fait pendant plusieurs dizaines d’années, mais autrement.

En fait, je donnais déjà des cours sur le campus, notamment à Sciences Po Bordeaux et à l’IMA Bordeaux. Cela m’a conduit à rencontrer le président et le directeur général de la fondation Bordeaux Université, qui m’ont proposé d’utiliser le dispositif des chaires pour concrétiser mon projet. Ce schéma adopté, il me restait à trouver des mécènes disposés à s’engager dans la démarche. Ce fut d’abord Dassault Aviation, puis les groupes Thales et Safran qui ont accepté de m’accompagner. Si la chaire a été lancée lors de l’université d’été de la Défense de Bordeaux, le 8 septembre 2014, elle est réellement opérationnelle depuis le 1er janvier 2015 pour une durée initiale de 3 ans.

Quel sera le rôle de cette chaire ?

La chaire s’articule fonctionnellement autour de trois grands axes qui s’inscrivent dans une logique d’esprit de défense.

Le premier axe est celui de l’ingénierie de formation. Il s’agit de créer des formations sur des thèmes Défense et Aérospatial. Nous avons ainsi construit un programme de formation continue pour des cadres haut potentiel de l’industrie aérospatiale, formation dénommée Cycle d’études supérieures défense et aérospatial (Cesda) et que Sciences Po Bordeaux met en œuvre. Ce programme s’intéresse aux questions politiques, stratégiques et économiques de défense avec un regard spécifique sur leur dimension aérospatiale.
En formation initiale, nous développons, pour l’université, un cursus diplômant Défense et industrie (diplôme universitaire) qui s’adressera aussi bien à des étudiants qu’à des professionnels souhaitant consolider leurs compétences. Cette formation se fera en coopération avec la chaire Économie de défense de l’Institut des hautes études de défense nationale de Paris (IHEDN), dont le titulaire Jean Belin est un enseignant de l’université de Bordeaux.

Le 2e axe concerne la recherche stratégique. Il s’agit de penser l’avenir sécuritaire et de contribuer à l’anticipation des crises. Il s’agit aussi d’apporter un soutien à des universitaires qui effectuent des recherches sur des thèmes Défense (politique de défense, opérations, sociologie, technologie de défense, etc.).

Le 3ème axe est la diffusion des productions de la chaire vers un large public (publications, séminaires, conférences, médias). Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu et montrent que l’attente et l’intérêt sont là.

Comment définir l’esprit de défense ?

Construire l’esprit de défense, ce n’est pas militariser les esprits. C’est permettre aux citoyens, quels qu’ils soient, de comprendre que la défense de leur pays leur appartient et qu’ils ont un rôle à jouer dans sa posture sécuritaire. Cet engagement pouvant prendre de nombreuses formes qui dépassent le seul cadre militaire.

Thèmes :

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur la Chaire Défense & aérospatial