Quatre projets retenus pour l’université de Bordeaux

Quatre projets scientifiques de l’université de Bordeaux ont été retenus parmi les 29 sélectionnés dans le cadre de la troisième édition de l’appel dédié au Montage de Réseaux Scientifiques Européens et Internationaux (M.R.S.E.I) lancée par l’Agence Nationale de la Recherche.

  • 23/09/2016

Destiné à renforcer le positionnement scientifique de la France sur la scène internationale, le dispositif MRSEI est spécialement dédié au "montage de réseaux scientifiques européens ou internationaux". Il vise à faciliter l'accès des chercheurs français aux programmes de financement européens (Horizon 2020 notamment) et/ou internationaux. Les propositions doivent répondre à des projets européens ou internationaux de grande ampleur, ayant un impact majeur au niveau scientifique, technologique ou sociétal.

Le dispositif MRSEI se veut souple et efficace afin de permettre une prise de décision et un financement rapide. Cet appel à projets fait ainsi l’objet de deux éditions par an.

Les projets sont financés à hauteur de 30 K€ maximum pour une durée de 18 mois. La dotation permet uniquement de financer les dépenses de fonctionnement (actions de communication, réunions, ateliers...), cet appel n’ayant pas vocation à subventionner les travaux de recherche.

Les 4 projets MRSEI retenus à l’université de Bordeaux  pour la 3ème édition  

Les deux premiers appels MRSEI ont respectivement reçu 84 et 69 propositions. 
36 projets ont été retenus lors de la première édition, 30 lors de la deuxième ce qui représente, pour chacune, un taux de succès de 43%. Ce taux élevé reflète la volonté de l’ANR de soutenir les chercheurs français pour les encourager à répondre aux appels européens H2020. Trois projets de l’université de Bordeaux avaient été retenus lors de la 2ème édition. -Laboratoire Ondes et Matière d'Aquitaine (LOMA), Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique (LABRI) et Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV).