Quand les experts de l’obésité rencontrent ceux de la mémoire

Une collaboration réunissant à la fois des experts des troubles de la mémoire et des spécialistes des troubles métaboliques a été initiée sur la plateforme de l’équipement d’excellence OptoPath. Ce projet vise à développer des tests de mémoire personnalisés pour des patients obèses, diabétiques ou atteints du syndrome de Cushing.

  • 02/12/2015

Le labyrinthe radial virtuel utilise les environnements virtuels fournis par les jeux vidéos. Le labyrinthe radial virtuel utilise les environnements virtuels fournis par les jeux vidéos.

Les patients atteints de troubles métaboliques présentent souvent des altérations de leurs performances mnésiques, plus particulièrement au niveau de la flexibilité de la mémoire.

Une collaboration réunissant à la fois des experts des troubles de la mémoire et des spécialistes des troubles métaboliques a donc été initiée sur la plateforme EquipEx OptoPath pour développer des tests de mémoire personnalisés pour des patients obèses, diabétiques ou atteints du syndrome de Cushing. Ces tests très pointus impliquent l’utilisation par les patients d’un labyrinthe radial virtuel. Ils évalueront des signes très précoces de troubles mnésiques, plus particulièrement au niveau de la flexibilité de la mémoire. Ces tests seront complétés par des études métaboliques poussées et de l'imagerie cérébrale par IRM fonctionnelle. Les chercheurs reviendront ensuite à des modèles animaux pour identifier les changements moléculaires et/ou intracellulaires observés au sein des structures cérébrales impliquées dans les systèmes amnésiques. Pour que ces études puissent être menées à leur terme, des financements externes seront nécessaires pour couvrir les frais d'un projet transdisciplinaire aussi ambitieux.

Le labyrinthe radial virtuel : un cas exemplaire de recherche translationnelle

Ce labyrinthe radial virtuel est un outil très sensible pour évaluer les caractéristiques spécifiques de la flexibilité de la mémoire chez les humains. Ces études représentent un exemple parfait de la recherche translationnelle : adapter un outil comportemental innovant soigneusement validé dans des modèles animaux pour une médecine humaine personnalisée.

Un partenariat multidisciplinaire

Cette collaboration implique d’une part Daniela Cota, l'expert d’OptoPath pour les études métaboliques (bilans énergétiques et obésité) et ses deux collègues cliniciens du CHU de Bordeaux (Blandine Gatta et Antoine Tabarin), et d’autre part Nicole Etchamendy, experte de l’EquipEx OptoPath dans les troubles de la mémoire déclarative et de la flexibilité mentale observés au cours du vieillissement.

Ce partenariat multidisciplinaire est un bon exemple de la capacité de l’EquipEX OptoPath à favoriser la recherche collaborative sur des dimensions psycho-comportementales pouvant être partagées par les pathologies d’intérêt d’OptoPath, à savoir l'obésité, les troubles de la mémoire liés à l’âge, l’addiction et l’anxiété. En d'autres termes, OptoPath remplit toutes les conditions pour une recherche transnosographique innovante.

L'équipement d'excellence OptoPath

Optopath est une plateforme innovante entièrement dédiée à la psychopathologie expérimentale chez le rongeur. Les pathologies d’intérêt d’OptoPath sont les troubles de la mémoire liés à l’âge, l’addiction et l’anxiété. La plateforme OptoPath a pour objectifs le développement de nouvelles thérapies efficaces contre ces pathologies, par une meilleure compréhension des mécanismes psychopathologiques et des altérations neurobiologiques impliqués.