Prix de thèse 2016 (4/4) : Hernán González Bordas, l'épigraphie pour garder la mémoire

Hernán González Bordas a reçu le Prix "Spécial du jury" pour sa thèse sur "Les inscriptions latines de la Régence de Tunis à travers le témoignage de Francisco Ximénez." Il présente les étapes et perspectives de son édition critique de l'un des premiers archéologues de l'Afrique romaine.

  • 18/01/2017

Hernán González Bordas a l'Institut Ausonius de l'université Bordeaux Montaigne Hernán González Bordas a l'Institut Ausonius de l'université Bordeaux Montaigne

La parole au lauréat du Prix "Spécial du jury"

 

Quels horizons pour Hernán après sa thèse ?

Ce travail de recherche réalisé dans le laboratoire Ausonius de l'université Bordeaux Montaigne sous la supervision du professeur d'histoire ancienne Jérôme France a consisté à révéler la partie des travaux de Francisco Ximénez non publié. Pour cela, il a notamment fallu se rendre sur les traces du pionnier en Tunisie. L'histoire et l'archéologie partage le goût du terrain et de la curiosité, Hernán a donc pris soin de localiser les ruines évoquées par l'archéologue du 18e siècle dont nombreuses sont disparues ou se trouvent en voie de disparition aujourd'hui. Cette étude des inscriptions a permis de recueillir des informations cruciales au sujet de plus de 100 sites archéologiques romains du nord de la Tunisie. 

Actuellement, Hernán fait partie du projet de recherche RUS AFRICA du LabEx LaScArBx en tant que post-doctorant. Ce projet concerne l’exploitation agricole des domaines romains en Afrique. Pour exploiter les inscriptions contenant un règlement agraire datant du 2e siècle de notre ère, il s'est servi d'un protocole de lecture photogrammétrique, pour une meilleure visualisation de la surface inscrite. En parallèle, il souhaite publier l'intégralité du manuscrit de Ximénez, soit plus de 1500 pages, en collaboration avec deux autres universités.

Prix de thèse 2016 (1/4) : Mathieu Bourdenx

Mathieu Bourdenx au sein de l'Institut des maladies neurodégénératives (IMN)

Nouvelle approche en neurosciences de la maladie de Parkinson

Prix de thèse 2016 (2/4) : Camille Sutour

Camille Sutour à l'université Paris Descartes

Amélioration de la vision nocturne des pilotes d’hélicoptère.

Prix de thèse 2016 (3/4) : Alexandre Berthe

Alexandre Berthe à l'université Paris Diderot

Analyse économique des inégalités environnementales au Brésil.