Missions d’expertise pour les doctorants

Le dispositif « missions d’expertise » permet aux doctorants de valoriser leurs compétences dans un environnement académique ou extra-académique, pour une durée maximale de 32 jours par an. Le point sur les modalités.

  • 04/03/2016

Dans le cadre de leur travail de thèse, les doctorants peuvent effectuer dans un environnement extra-académique (entreprises, collectivités territoriales etc…) ou académique - mais hors de leur laboratoire - des missions dites « d’expertise » (dénomination officielle depuis 2006). Ces interventions ponctuelles sont définies précisément et conjointement par la structure d’accueil, le doctorant et l’université.

Le point avec Blanche Masclef, chargée de Projets "Formation et Professionnalisation des doctorants", Service Promotion et Valorisation de la Recherche et du Doctorat - (DiRVEDDirection de la recherche, de la valorisation et des études doctorales ), Pôle Recherche, International, Partenariats, Innovation (RIPI).

Dans le cadre de sa mission d'expertise, Laure Squarcioni, doctorante, a été accueillie par Gilles Pinson, à Sciences Po Bordeaux.

Nom de la thèse : La dépendance au parti des élus : le cas des députés français. Conquérir, exercer et conserver son mandat au PS et à l’UMP. Directeur de thèse : Olivier Costa

Sujet de la mission : L’offre de formation et de recherche sur la ville et l’urbain sur le site bordelais.

Objectif de la mission : Réflexion autour de la place de l’urbain dans l’offre de formation et de recherche à Bordeaux, dans le cadre de la structuration d’une dynamique collective sur le site bordelais d’enseignement supérieur et de recherche autour de la thématique « ville, métropolisation et territoires ». Il s’agit d’un travail de recensement des ressources pédagogiques et de recherche sur l’urbain à l’échelle de l’espace universitaire de Bordeaux, réalisé sous la direction de Gilles Pinson, professeur de science politique à Sciences Po Bordeaux et chercheur au Centre Emile Durkheim.

Cette mission d’expertise ne concerne pas mon domaine de spécialisation de la thèse, ce qui a été une vraie ouverture pour moi. Je voulais mener à bien une mission d’expertise, car je trouve qu’il s’agit d’un travail qui valorise les compétences acquises pendant la thèse. On oppose trop souvent travail de recherche et travail « professionnalisant » ce qui est en soi une erreur, car la thèse est professionnalisante. Ce genre de mission est essentiel pour le montrer et mobiliser les acquis de la thèse, la méthode, etc.

Laure Squarcioni,  — Doctorante

Mots clés :

Service Promotion et Valorisation de la Recherche et du Doctorat - Direction de la Recherche, de la Valorisation et des Etudes Doctorales (DIRVED )

Contacter Blanche Masclef
Chargée de Projets "Formation et Professionnalisation des doctorants" - Pôle Recherche , International, Partenariats, Innovation (RIPI)