Des étudiants bordelais en or

Lors du concours international Igem à Boston, une équipe bordelaise a été récompensée pour ses travaux de recherche pour lutter contre le mildiou de la vigne.

  • 30/11/2015

Une partie de l'équipe Igem Bordeaux 2015 © Gautier Dufau Une partie de l'équipe Igem Bordeaux 2015 © Gautier Dufau

« Nous étions comme un petit labo, une petite entreprise à nous seuls. On gérait vraiment tout : des manips aux commandes de produits en autonomie, jusqu’aux rendez-vous avec la banque… Donc on a beaucoup appris » racontent Emilie et Hiba, toutes deux étudiantes en première année de master Biologie santé, spécialité Biomatériaux et dispositifs médicaux pour l’une et pour l’autre Biologie et biotechnologies des plantes. Leur petite entreprise, c’est le concours Igem. Une compétition internationale de biologie initialement créée en 2004 par le célèbre Massachussetts institut of technology ou MIT situé, comme l’université d’Harvard, à quelques kilomètres du centre de Boston, aux États-Unis. C’est plus précisément une compétition de biologie synthétique, faisant appel à des concepts des sciences de la vie couplés à de l’ingénierie pour concevoir de nouveaux systèmes biologiques. Par exemple, faire produire par une bactérie une protéine qu’elle ne synthétise pas naturellement.

La quatrième participation des étudiants bordelais, de l’université et des écoles d’ingénieurs de Bordeaux INP Aquitaine, s’est vue couronnée pour la première fois d’une médaille d’or. Il est vrai que le concours Igem est plus proche de l’école des fans que des Jeux olympiques.

Rassemblement des équipes à Boston © Igem

C’est-à-dire qu’une centaine de médailles d’or est venu récompenser le travail des 259 équipes participantes de 2015 pour un total de 2700 étudiants. Mais après celle de bronze obtenue l’an dernier, cette médaille a un vrai goût de victoire pour l’équipe bordelaise composée, selon les périodes, 14 à 23 étudiants. « L’ambiance à Boston était géniale, on pleurait, on riait » se souvient Hiba. Seul bémol, ne pas avoir eu les financements suffisants pour emmener l’équipe entière aux États-Unis.

Préserver la vigne du mildiou

Si cette médaille est aussi importante, c’est qu’elle vient conclure de belle manière une aventure de plusieurs mois, qui n’a pas toujours été facile. Les étudiants bordelais avaient choisi de travailler sur le mildiou de la vigne. Le traitement existant, la bouillie bordelaise, peut poser des problèmes sanitaires et environnementaux. Pour activer les défenses naturelles de la plante en prévention de la maladie, ils souhaitaient un spray plus écologique à base d’un sucre additif alimentaire, le curdlan. Le but étant de faire synthétiser ce sucre par une bactérie ou une levure. Après plusieurs semaines d’essais infructueux, les étudiants n’ont réussi à faire synthétiser cette molécule par la bactérie Escherichia coli (E-coli) que fin juillet. « Cette période était difficile mais il y avait une vraie cohésion de l’équipe. Et le dernier mois a donc été consacré à l’optimisation de cette manip’ » expliquent les étudiantes. Des tests ont également été faits sur le site de l’Inra à Villenave d’Ornon sur des vignes. Le résultat, connu deux jours avant le début de la compétition à Boston, était positif avec une inhibition de 85% du mildiou sur la plante. Puis les étudiants ont présenté leurs résultats, en anglais, devant un jury lors de la compétition qui s’est déroulé du 24 au 28 septembre à Boston. Forte de ce succès, l’équipe bordelaise est déjà prête à repartir pour 2016 et vise cette fois un des trois grands prix.

L'équipe Igem fin prête pour le concours à Boston © Hiba - Igem Bordeaux

Jeudi dernier, les membres de l’équipe ont refait leur présentation devant leurs amis et sponsors à l’Institut européen de chimie et biologie de Bordeaux (IECB), qui les a accueillis durant tout le projet et où travaille leur conseiller scientifique ou advisor Denis Dupuy, chargé de recherche Inserm. Igem Bordeaux a notamment bénéficié d’un soutien financier de l’université de Bordeaux, et de l’Idex Bordeaux dans le cadre de son programme ambassadeurs.

Direction de la communication, communication@u-bordeaux.fr

Pour en savoir plus sur l'équipe bordelaise, voire même la rejoindre si vous êtes étudiant bordelais, retrouvez toutes les informations en ligne.

A (re)lire...

... le reportage sur l'équipe Igem Bordeaux dans le magazine de l'université