Trophées « Talents U » 2017 : catégorie Responsabilité sociétale

Citoyens, solidaires, engagés… Découvrez les six projets sélectionnés dans la catégorie Responsabilité sociétale. Les Trophées « Talents U » seront remis lors de la soirée de rentrée, qui se déroulera le mardi 10 octobre à partir de 17 h 30 au Domaine du Haut-Carré à Talence

« Route de la Terre » série de panneaux et vidéos géologiques grand public

Par l’unité de formation Sciences de la Terre et environnement (STE) et l’équipe de sédimentologie de l’UMR EPOC

Le projet « route de la Terre », porté depuis 2006 par Thierry Mulder (UMR EPOC / UF STE) en partenariat avec l’association Cap Terre vise à réaliser des parcours pédagogiques tout public constitués de panneaux et de vidéos courtes accessibles depuis un smartphone ou une tablette. Les panneaux sont implantés sur site et incluent des QR codes qui permettent de lancer sur youtube les vidéos complémentaires. A ce jour trois parcours ont d’ores été implantés au Pays basque : deux à Guéthary et un à Anglet ; chacun est constitué de plusieurs panneaux et d’une dizaine de vidéos explicatives. Sur le même principe des panneaux « isolés » (c’est-à-dire hors parcours) ont également été réalisés à Asques (en complément d’un livret guide édité) et dans deux châteaux viticoles (Lamothe et Bohoste). Un nouveau parcours est en cours de réalisation avec la commune de Langoiran. Des conférences grand public ont enfin été mise en place pour l’inauguration de chacun des parcours et/ou les Journées du Patrimoine.
Au total, 30 panneaux ont été implants, 37 vidéos et 2 livrets-guides produits.
Ce projet implique les étudiants de l’UF Sciences de la terre, environnement à travers des stages d’été rémunérés par le partenaire Total.

Acteurs impliqués : UF Sciences de la Terre et environnement / équipe de sédimentologie de l’UMR EPOC / association Cap Terre / mairies de Guéthary, Anglet, Hendaye, Asques et Langoiran / Total /  CVassociés

Comptoir d'Aliénor

Par Raphaël Wagner, Coline Briatte / Fédération Aliénor

Saviez-vous que 4% des étudiant.e.s déclarent avoir recours à une aide financière et 2% disent avoir besoin d'une aide alimentaire ? A l'échelle de la Gironde, cela représente environ 3500 étudiant.e.s.
Face à ce constat, parce que nous croyons à la solidarité et à l'action citoyenne, nous avons créé le Comptoir d'Aliénor ! Inséré au coeur du campus, le Comptoir d'Aliénor est une épicerie sociale, solidaire et culturelle étudiante.
Gérée par une équipe de jeunes, elle permet de subvenir aux besoins alimentaires des étudiant.e.s les plus en difficultés en leur donnant accès à une variété de denrées de première nécessité à un prix de 10 à 30 % le prix des supermarchés. L'économie ainsi réalisée permet aux étudiant.e.s d'investir dans leur réussite et de lutter contre la malnutrition.
Le Comptoir d'Aliénor est aussi un lieu d'échange permettant de recréer du lien social. Une programmation d'activités culturelles, sportives, de promotion de la santé, est ouverte à tous : étudiant.e.s, personnels et citoyens.
Bénéficiaires d'un système qui ne les stigmatise pas, les étudiant.e.s ont toutes les armes pour réussir leur cursus académique et se réinsérer au coeur de la cité.

Schéma directeur eau énergie

Par Thierry Decadt

La consommation moyenne du parc universitaire aquitain s’élève à 325 kWhep/m² sur la période 2008/2009, pour une moyenne nationale de l’ordre de 300 kWhep/m² (selon une cartographie réalisée par Fondaterra). Cette performance classe le parc aquitain au 4ème rang des plus énergivores. L’université de Bordeaux et ses partenaires (CROUS Bordeaux Aquitaine ; Université Bordeaux Montaigne Bordeaux INP, Science Po Bordeaux et Bordeaux Sciences Agro) initient une dynamique de gestion raisonnée de l’eau et une réduction des gaz à effets de serre dans le cadre de la mutation de leur parc immobilier. Intitulé "engagement énergie eau", ce projet s'inscrit dans une démarche participative ouverte à tous les acteurs des universités et des établissements (étudiants, personnels, chercheurs, gouvernances, associations, collectivités/partenaires, etc.)

Riche de plus de 70000 étudiants et 7000 personnels, le patrimoine concerné par le Schéma Directeur Energie Eau (SDEE) représente près de 250 bâtiments et 750 000 m² SHON.

L’objectif de sobriété Energie-Eau sur lequel s’engagent aujourd’hui les établissements repose sur 3 enjeux forts comprenant 8 axes fondamentaux et complémentaires :

  • La prise en compte de l’humain
  • La maîtrise effective des consommations
  • Une vision tournée vers l’avenir

La fin de l’étude est programmée pour juin 2017.

Formation intégrité scientifique des doctorants

Par Yannick Lung et Antoine de Daruvar

Depuis mai 2016, un arrêté demande aux écoles doctorales de faire en sorte que chaque doctorant reçoive une formation à l'intégrité scientifique. Ce projet a démarré fin 2015 à l’université de Bordeaux qui propose à tous les doctorants une formation développée en concertation avec la CPU, le CNRSCentre national de la recherche scientifique , l’InsermInstitut national de la santé et de la recherche médicale et l’Inra.
Un acte par lequel l’université de Bordeaux affirme sa responsabilité sociétale

L’objectif de cette formation est de diffuser et renforcer une culture de l’intégrité scientifique au sein des établissements du site bordelais. Une diffusion qui passe d’abord par les doctorants, toutes disciplines confondues, afin que dès la thèse puis dans toute leur carrière, les chercheurs adoptent une attitude rigoureuse, éthique et responsable.

Plus qu’un apprentissage de règles, il s’agit de sensibiliser les doctorants aux différents enjeux associés à l’intégrité scientifique et de favoriser une démarche critique en proposant les éléments de base nécessaires pour comprendre et porter les exigences de l’intégrité scientifique. A terme, il est prévu que cette formation puisse être suivie par toutes les catégories de personnel impliquées dans la recherche et pas seulement par les doctorants. Rapidement, la validation de la formation devrait devenir un prérequis pour la soutenance d’une habilitation à diriger des recherches.
C’est avec l’aide d’une équipe de la Mission d’appui à la pédagogie et à l’innovation que cette formation a été conçue et développée. Le contenu a été conçu pour et avec les doctorants. Il repose sur des séquences vidéo de 3 à 6 minutes sous la forme d’échanges entre enseignants et doctorants, témoignages d’experts et de doctorants, mais aussi sur de « micro trottoirs » tournés par les doctorants. Elle comporte aussi des animations, des quizz, des forums, des lectures d’articles pour approfondir les questions traitées… Un temps de travail estimé à une douzaine d’heures pour les apprenants. Les premiers retours des doctorants et des experts sollicités comme bêta-testeurs sont à ce jour positifs. Sur la base de l’expérimentation de cette première session, une version améliorée sera proposée pour la prochaine année universitaire.

La première promotion des 500 doctorants en première année de thèse au sein des huit écoles doctorales de l’université de Bordeaux a suivi les quatre modules de cette formation à distance accessible via la plateforme pédagogique Moodle :

  • Les enjeux de l’intégrité scientifique
  • Les manquements à l’intégrité scientifique : c’est quoi ? Pourquoi ?
  • Prévenir les inconduites : quelques règles de base
  • La régulation de l’intégrité scientifique

Acteurs impliqués : Les enseignants : Yannick Lung et Antoine de Daruvar. Les doctorants : Camille Jeunet, Layal Massara, Marcellin Dupart, Thibaut Maury. L'équipe de MAPI : Cécile Garcia (chef de projet), Corinne Parvery, Paul Bensamoun, Michel Chaigniau, Franck Marmisse.

Citizchool

Par Association Soyons le changement  - Mohammed Ajoulou Rahmouni 

Les jeunes aujourd'hui n'ont pas l'opportunité de découvrir et d'expérimenter les métiers existants pour faire des choix d'orientation basés sur une vraie motivation voir une passion. Les chiffres font peur :
*110.000 lycéens quittent l'école tous les ans
*1/5 des étudiants quittent l'enseignement sup
*67% des français auraient fait des choix d'orientation différents s'ils pouvaient revenir en arrière.

Face à ce gros challenge, nous, étudiants de l'université avons proposé et expérimenté une solution qui a donné ses fruits.
citiZchool est un programme de 3h/semaine de novembre à juin permettant aux jeunes à partir de 14 ans de devenir leaders de leurs avenirs.
Lors de ces interventions, d'une part nous mettons en lien direct nos Ztudents avec des professionnels passionnés qui leur font vivre leur métier, d'autre part nous leur proposons des séances de leadership pour leur donner les clés nécessaires de la réussite.

En 2016/2017, citiZchool c'est :

  • 40 Zateliers organisés
  • Plus de 300 participations
  • 32 métiers expérimentés et 8 séances de développement personnel
  • Retentissement régional, national et international

Etu Recup

Par Aurélie Schild, coordinatrice 

Pourquoi une Ressourcerie sur le Campus ? En fin d’année scolaire, de nombreux étudiants sont contraints d’abandonner un certain nombre d’objets lors des déménagements, parfois encore en bon état, par manque de moyens techniques et/ou financiers pour les rapatrier avec eux et ils finissent souvent sur les trottoirs ou sur le Campus, alors qu’en septembre, de nouveaux étudiants arrivent, souvent sans moyen, et cherchent, eux, à s’équiper à moindre coût. 

La création d’une ressourcerie au cœur du Campus est ainsi née de la volonté de donner une seconde vie à ces objets qui finiraient en déchèterie en les récupérant, les valorisant et en les proposant à bas coût aux étudiants. Le souhait de créer des lieux de vie et d’échanges dans la mouvance du « Do It Yourself, Do it Together! » était aussi au cœur du projet, ainsi que la volonté d’ouvrir le Campus sur les territoires voisins.

Si le Concept des Ressourceries / Recycleries a émergé depuis quelques années au cœur des villes, il n’a jamais été mené à l’échelle d’un Campus : c’est une première en France! Etu’Récup innove et expérimente : Étudiants de toutes filières, habitants, personnels du campus, riverains des villes voisines réinventent ensemble d’autres modes d’échanges et de consommation !