Trophées « Talents U » 2017 : catégorie Recherche & innovation

Innovants, surprenants, performants… Découvrez les neuf projets sélectionnés dans la catégorie recherche et innovation. Les Trophées « Talents U » seront remis lors de la soirée de rentrée, qui se déroulera le mardi 10 octobre à partir de 17 h 30 au Domaine du Haut-Carré à Talence.

ENABLE

Par Olivier Cahuc et Dimitri Jacquin, laboratoire I2M

Le projet Européen Marie Curie « ENABLE » consiste à améliorer les lois de comportement des matériaux métalliques lorsque ces derniers sont soumis à diverses "tortures" au travers de procédés d'obtention de brut (Fabrication Additive), de mise en forme (Usinage) ou d'assemblage (Soudage par friction malaxage).
En effet, les lois existantes, parfois empiriques, et souvent phénoménologiques ne suffisent plus pour prédire correctement l'état dans lequel sera la pièce une fois finie...prête à être montée sur votre vélo, voiture, train, bateau ...avion !
Par exemple, pour comprendre, prédire et simuler de façon fiable le comportement "macroscopique" de ces pièces, il faut faire descendre les analyses au niveau microscopique de leur structure pendant leur déformation (travail multi-échelles).

Il s'agit pour y arriver, de faire travailler en commun pendant 48 mois, des spécialistes européens des matériaux métalliques, des procédés cités ci-dessus, du calcul scientifique et un fabriquant reconnu de logiciel qui devra intégrer les lois développées (pour que le travail réalisé soit bénéfique pour tous).
Tout ce consortium accompagnera durant les développements scientifiques les 9 Doctorants de nationalités différentes qui travailleront sur ce projet ambitieux.

Acteur impliqué : Olivier Cahuc et Dimitri Jacquin

Capteur de pesage industriel 

Par Gérard Claverie, CENBG

Les chercheurs du Centre d'études nucléaires de Bordeaux-Gradignan (CENBG, unité CNRS et université de Bordeaux) ont développé depuis 2008 un projet de capteur innovant de pesage industriel. Ce capteur HALLWeight est idéal pour les applications de pesage routier en mouvement. Les applications principales sont le contrôle des surcharges à l’essieu et groupes d’essieux, la maintenance préventive des chaussées, le comptage de véhicules, le pesage de conteneurs en cours d’acheminement…

Un brevet a été déposé dès 2009, puis en 2011, un premier contrat de licence a été signé entre le CNRS et la société PLCD (57) pour une application de pesage ferroviaire. Au total, il y a eu 3 contrats de licence industrielle sur ce projet en 6 ans, avec des collaborations avec plusieurs entreprises (Cassous, Hallmer...). Cette technologie innovante est aujourd'hui sous licence Aquitaine Science Transfert-Université de Bordeaux, elle a reçu de l’Ademe, le Prix des Techniques Innovantes pour l’environnement, au salon Pollutec Paris 2011 pour sa contribution à la sauvegarde des infrastructures routières et ferroviaires. Son utilisation est particulièrement adaptée aux utilisations dans des environnements difficiles, donc cette technologie a pu être distribuée par un réseau de partenaires répartie sur 20 pays, en France, au Maghreb et en Afrique.

Le concept innovant de la technologie est de ne pas utiliser de multiples capteurs qui représentent autant de points de fragilité dans les systèmes de pesage classiques mais un seul capteur par roue, limitant ainsi la probabilité de panne. L’intérêt du concept est de faciliter le pesage en mouvement grâce au fait qu’un seul signal électrique traduit la charge sur le capteur. Sa conception est très robuste. Le capteur constitue ainsi un caisson étanche aux intempéries et une excellente immunité aux perturbations électromagnétique. Il sera aussi plus résistant à l’encrassement de la zone ou l’ensablement. De ce fait, la maintenance sera réduite. Les entreprises de transformation, les dépôts, toutes les entreprises ayant des mouvements de marchandises, ont potentiellement le besoin de contrôler la circulation des produits aux différents accès de l’entreprise ou de ses entrepôts. Cette technologie constitue une réponse à ce besoin.

Procédé de fabrication de structures tridimensionnelles par moulage pour l’ingénierie tissulaire

Par Jérôme Kalisky, Bioingénierie Tissulaire (BioTis)

Ce projet s’inscrit dans le domaine de l’ingénierie tissulaire, discipline visant à développer des substituts biologiques viables pour fournir des modèles d’étude tissulaire 3D in vitro et pour régénérer des tissus déficients ou créer des tissus fonctionnels implantables. La technologie proposée est un procédé de fabrication de microfibres cellularisées. Les propriétés des biomatériaux sont exploitées pour obtenir par moulage, une microfibre contenant un mélange hydrogel/cellules (cœur) au sein d’une gaine d’alginate (écorce).

Au cours d’une étape de maturation, les cellules contenues dans la microfibre vont s’organiser, s’orienter et se différencier assurant ainsi la fonctionnalité finale de la microfibre. Après maturation, la microfibre débarrassée de sa gaine est prête à être utilisée pour la création de substitut tissulaire. Cette technologie à fait l'objet d'un dépôt de brevet en 2014 et à obtenu plusieurs financements. Aujourd'hui c'est une thématique à part entière du laboratoire qui a été développée par mes soins et cela en ma qualité de technicien.

FORMINHAL

Par Karine Palin - PEPITE Santé – Service de Pharmacologie - Collège Santé

FORMINHAL est un outil interactif et ludique de la plateforme de formation en ligne FORMeDOC dédiée au bon usage du médicament pour les professionnels de santé et les patients. FORMINHAL permet de maîtriser le fonctionnement des inhalateurs traitant l’asthme et la bronchite chronique obstructive. Pour rendre la formation efficace, l’équipe PEPITe-Santé a conçu des vidéos « cliquables » permettant aux différents publics de reconnaître et de corriger leurs erreurs d’utilisation des inhalateurs.

Plus de 128 vidéos pour 8 dispositifs d’inhalation ont été développées pour que les acteurs de santé et les patients décident des scénarios possibles en fonction de leur utilisation habituelle des inhalateurs. Selon le scénario suivi, la bonne utilisation de l’inhalateur ou l’erreur à ne pas commettre est signalée. Cette solution ludique permet de changer les mauvaises habitudes des patients et d’avertir les professionnels de santé des erreurs à ne pas commettre lorsqu’ils prescrivent des inhalateurs. L’outil FORMINHAL est disponible en ligne et en français. Il sera traduit en anglais et en espagnol afin d’alerter les 235 millions de personnes souffrant de l'asthme dans le monde.

LabCom Via Inno Michelin 

Par Mathieu Bécue - Via Inno

Le 16 décembre dernier la plateforme Via Inno et Michelin ont officialisé la création d’un laboratoire commun intitulé "Intelligence Technologique et Economique Mobilité Michelin". Une première pour la société Michelin.
Grâce à une écoute active et une posture tournée vers l’industrie, Via Inno apporte à Michelin des développements méthodologiques ambitieux et des indicateurs opérationnels, supports à la décision dans le domaine de l’innovation.
Les deux entités travaillent à co-construire les problématiques à traiter et les réponses à apporter. Cette collaboration s’accompagne d’un transfert méthodologique régulier qui assure une montée en compétence progressive de l’équipe en charge de la Technology Intelligence chez Michelin.

Trophées INPI LAPHIA

Par Lionel Canioni, directeur 

Le trophée national 2016 catégorie Recherche, décerné le 14 décembre, récompense le cluster d’excellence aquitain LAPHIA (LAser & PHotonics In Aquitaine) et à travers lui ses onze laboratoires partenaires et leurs 7 tutelles, ainsi qu’Aquitaine Science Transfert, dont la mission est de valoriser et transférer les inventions des chercheurs vers les marchés.
Financé par l’IdEx Bordeaux, LAPHIA vise à créer un consortium dont les missions sont de fédérer l’ensemble de la communauté scientifique autour de projets interdisciplinaires, accélérer le processus de transfert de technologies et l’insertion professionnelle de ses étudiants en resserrant ses liens avec les entreprises et développer un espace de collaborations avec des industriels, des laboratoires, et des partenaires internationaux.
Les progrès dans l’optique et la photonique jouent un rôle important dans de nombreux secteurs de notre société : aéronautique, énergie, automobile, communication, santé, médical… LAPHIA encourage le transfert de technologies, via des projets de recherche et de maturation, soutenant ainsi des projets avec un réel potentiel de rupture technologique. Les résultats de la recherche soutenus par LAPHIA permettent, avec la collaboration d’Aquitaine Science Transfert, l’innovation technologique, le développement de nouveaux produits et/ou la création d’entreprise.

Thomas Pradeu, Prix Lakatos

L’ouvrage de Thomas Pradeu, "Les limites du soi. Immunologie et identité biologique" a obtenu, dans sa version anglaise parue chez Oxford University Press, le prix LAKATOS.
Le prix Lakatos est attribué chaque année pour récompenser une contribution exceptionnelle à la philosophie de la science, sous la forme d'un livre publié en anglais au cours des cinq dernières années. Il est généralement considéré comme le prix le plus prestigieux de son domaine dans le monde entier.
Le livre du Thomas Pradeu a reçu les éloges du jury pour son originalité et son accessibilité ainsi que sa contribution majeure au développement de la philosophie de la biologie.

Agent conversationnel animé pour dépister les problèmes d’alcool et de tabac 

Par Marc Auriacombe, laboratoire SanPsy

Le Grand prix de la recherche originale "Actions Addictions" Albatros 2017 a été remis à Marc Auriacombe (laboratoire Sanpsy, université de Bordeaux / CNRS) pour l'outil « Agent conversationnel animé pour dépister les problèmes d’alcool et de tabac ». Le développement des outils de réalité virtuelle appliqués au domaine médical s'élargit. Il ne s’agit pas de remplacer les professionnels de santé, mais au contraire de les seconder pour certaines tâches importantes et nécessaires, mais répétitives.

Il s’agit aussi de faciliter l’accès du dépistage précoce pour l’ensemble de la population afin d'améliorer le dépistage et faciliter l'accès au traitement. Les agents conversationnels animés sont des logiciels issus de l’informatique émotionnelle (Affective Computing) qui ont été utilisés dans les interactions homme-machine. Les agents conversationnels animés ont une gestuelle, des expressions faciales et verbales adaptées aux sujets et aux questions.
« Nous avons déjà validé un agent conversationnel pour le dépistage de la dépression, mais à ce jour, les agents conversationnels animés n'ont pas été appliqués au domaine de l’addiction" explique Marc Auriacombe. « Nous avons développé un programme d'agent conversationnel pour examiner l'utilisation problématique du tabac et de l'alcool, appelé "Jeanne". Il pourra dépister de grands échantillons d'individus (population générale et patients de soins primaires) et les personnes dépistées pourront plus rapidement accéder à une prise en charge par l’intermédiaire de leur médecin. »

Au cours de l'entrevue, "Jeanne" pose des questions sur la consommation d'alcool et le tabac avec des échelles validées. Ensuite, l'agent procède à l'évaluation des addictions afin de déterminer la meilleure orientation à donner et permettre au médecin d’intervenir utilement pour ceux qui en ont besoin.  Nous avons validé "Jeanne" sur un échantillon de 139 personnes venant consulter pour un problème de sommeil. Pour tester la fiabilité des réponses, les participants ont passé un entretien avec un intervieweur formé et des auto questionnaires comme ceux utilisés par "Jeanne". » Les participants ont aussi répondu à un questionnaire qui évalue avec précision l’acceptabilité de l’agent conversationnel animé par rapport à un entretien avec une personne ou remplir seul un questionnaire. Les résultats montrent que les informations recueillies sont hautement valides par rapport aux questionnaires de références. "Jeanne" est donc en capacité de se faire accepter pour poser des questions sur l’usage de l’alcool et le tabac par des personnes venant consulter pour un autre problème.

BPH - Prix Christophe Mérieux 

Par Xavier Anglaret 

Le prix Christophe Mérieux a été attribué le 7 juin 2017 conjointement à Xavier Anglaret chercheur au Centre Bordeaux Population Health (unité InsermInstitut national de la santé et de la recherche médicale et université de Bordeaux) et à Serge Eholié du Centre de recherche sur les maladies Infectieuses et pathologies associées.
Ce prix, est décerné chaque année depuis 2007 par un jury scientifique composé de membres de l’Académie des Sciences, dans le cadre des Grands prix des Fondations de l’Institut de France. Il récompense des scientifiques qui se sont distingués dans la recherche sur les maladies infectieuses dans les pays en développement.
Les deux équipes de Serge Eholié et Xavier Anglaret, réunies au sein d’un Laboratoire international associé (LIA) de l’InsermInstitut national de la santé et de la recherche médicale , de l’université de Bordeaux, et de l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, travaillent depuis 1996 sous la tutelle conjointe de l’Agence nationale de recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS, France), des Ministères ivoiriens en charge de la santé et de la recherche, de l’InsermInstitut national de la santé et de la recherche médicale , et de l’université de Bordeaux.
En 21 ans, ce programme a mené 83 grandes études, publié 438 articles scientifiques, formé 80 chercheurs en Master et 30 en thèse de science, et donné naissance à Abidjan à deux grands centres de soins dans lesquels sont actuellement suivies des milliers de personnes.