Prix du Gouvernement Chinois pour les doctorants exceptionnels à l’étranger en 2015

Bin Yang, ancien doctorant de l’université de Bordeaux, ayant soutenu sa thèse en 2015, a été récompensé pour ses travaux de thèse sur le développement des microscopies optiques super-résolues. Le groupe de recherche au LP2N (Laboratoire photonique, numérique et nanosciences) est dirigé par le Pr Brahim Lounis.

  • 25/10/2016

Bin Yang Bin Yang

Les travaux de M. Yang ont fortement contribué aux avancées scientifiques du projet collaboratif TAINEPEC (Tailored Nanostructures for Efficient Plasmons-Emitters Coupling) porté par le Pr Lounis, et soutenu par le Cluster d'Excellence LAPHIA (Centre d’excellence pour les sciences et technologies du laser, Initiative d’Excellence Bordeaux). 

Témoignage de Bin Yang

« Après avoir fini mes études de la physique à l’université du Nord-Ouest en Chine, je suis arrivé en France en septembre 2010 pour préparer un Master de physique à l’université de Bordeaux. J’ai ensuite eu la chance d’effectuer ma thèse dans le Groupe Nanophotonics à l’Institut d’optique d’Aquitaine sous la direction du Pr Brahim Lounis.

Pendant ma thèse, j’ai développé deux nouvelles méthodes de microscopie optique super-résolue. La première méthode vise à améliorer la vitesse d’imagerie de la nanoscopie STED à température ambiante pour des applications biologiques. La deuxième étend la microscopie super-résolue aux températures cryogéniques pour des applications aux technologies quantiques. Les résultats que j’ai obtenus m’ont permis de publier trois articles dans des revus internationaux dont Nature Photonics.

Ce fut pour moi une opportunité exceptionnelle de faire mes études et de vivre en France. Elle m’a permis de développer des compétences scientifiques et des méthodes de travail qui seront essentielles pour ma carrière de chercheur. J’ai pu aussi découvrir une nouvelle culture et un très beau pays ! » 

A savoir

Le Prix du Gouvernement Chinois pour les doctorants exceptionnels à l’étranger a été créé en 2003 afin d’encourager la qualité des travaux de thèse menés dans un pays étranger par les doctorants de nationalité chinoise. Il vise ainsi de motiver les jeunes chercheurs par la distinction des meilleurs travaux doctoraux dans toutes les disciplines, tant fondamentales qu’appliquées. L’objectif du prix est aussi d'attirer les talents à rentrer en Chine pour continuer leurs carrières de recherche. Le prix est doté d’une prime de 6 000 $.

Les candidats sont issus des 32 pays étrangers, dont la France. Les lauréats sont sélectionnés par un jury pluridisciplinaire, composé d’experts nationaux et organisé par le ministre d’éducation de la Chine.

Thèmes :